Quel poste à souder pour un débutant ?

À l’instar des experts en soudage, tout bricoleur débutant peut avoir besoin d’assembler quelques pièces métalliques durant ses petits travaux domestiques. C’est surtout le cas pour les réparations en plomberie, en serrurerie ou en métallerie. C’est pourquoi, il doit acquérir un poste à souder y adapté, utilisable chez soi. Si toutefois, il n’arrive pas à choisir le bon parmi les modèles disponibles sur le marché, il lui faut se baser sur certains critères de choix cités ci-dessous afin d’être sûr de ne pas se tromper.

Qu’est-ce un appareil à souder ?

Un poste à souder est un matériel qui permet d’assembler entre elles des pièces métalliques comme :

  • l’aluminium,
  • l’inox,
  • l’acier,
  • le cuivre,
  • le fer, etc.

On peut se servir du matériel pour faire des soudures au chalumeau, à l’arc électrique ou au fer chauffant. Plusieurs sortes de postes à souder dont le fonctionnement diffère suivant leur usage respectif existent ainsi. Ils ont pourtant des caractéristiques communes. Tout poste à souder, notamment celui à l’arc électrique, se dote généralement d’un dispositif d’alimentation pour le faire fonctionner. L’appareil dispose aussi d’un bouton de contrôle, s’équipe d’un porte-électrode avec câble mesurant 3 m environ. Il se munit également d’un câble de masse pourvu de pince, et enfin d’un système de refroidissement pour lui éviter de surchauffer, une fois utilisé.

Les critères de choix d’un poste à souder

Voici ensuite les critères sur lesquels un débutant en soudure doit se baser dans le choix de son poste à souder.

Son ampérage

Un débutant en soudure doit opter pour un matériel dont l’intensité satisfait à ses besoins. Cela signifie un poste à souder assez performant et relativement puissant de 40 à 130 ampères et doté d’électrodes de 1, 5 à 3, 2 mm. Son facteur de marche le rend adapté pour des travaux de soudure occasionnels. Au lieu d’acquérir ou de se servir d’un poste à souder avec de la 4 mm, il suffit au bricoleur débutant de faire deux points de soudures en 3, 2 mm et c’est parfait.

L’épaisseur de la pièce métallique

Le débutant en soudure doit aussi opter pour un poste à souder qui s’adapte à l’épaisseur de la pièce métallique. Pour travailler une pièce de 1 mm, il lui faut un appareil doté d’une électrode de 1, 5 mm. L’intensité du courant du matériel doit ainsi osciller entre vingt et vingt-cinq ampères. Au cas où celle-ci est plus élevée et ne convient pas à l’épaisseur du morceau de métal, le soudeur risque de le percer.

La fréquence à laquelle il sera utilisé

Avant d’opter pour un tel ou tel poste à souder, tout débutant en soudure doit également connaître la fréquence à laquelle il souhaite utiliser l’appareil. Ainsi, il doit choisir un appareil facile d’usage qu’il est sûr de maîtriser rapidement. Le matériel doit lui permettre d’assembler différents métaux et effectuer différentes réalisations, ce, dans les meilleures conditions.

Le budget y alloué

Le budget dont il dispose conditionne aussi le choix d’un poste à souder pour un débutant. Il doit rayer de ses choix les appareils dédiés aux professionnels qui, non seulement, coûtent cher, mais sont aussi trop puissants et encombrants. En sachant que les postes à souder moyenne de gamme coûtent une centaine d’euros environ tandis que les plus puissants, dans les trois centaines d’euros et plus, il peut facilement faire son choix.

La solidité et l’esthétique de la soudure qu’on souhaite obtenir

Enfin, l’esthétique et la solidité de la soudure qu’il souhaite obtenir avec, conditionnent aussi le choix d’un poste à souder pour un débutant. Celle-ci dépend en effet de :

  • la puissance de l’appareil,
  • ses paramétrages de soudure,
  • les caractéristiques de ses électrodes,
  • du métal d’apport utilisé,
  • la vitesse de soudage.

Les modèles de poste à souder existants

Grâce à ces informations, un soudeur débutant peut ensuite choisir son matériel à souder parmi les modèles existants actuellement.

L’appareil MMA

Il y a en premier l’appareil Manual Metal Arc qui est vraiment conseillé aux soudeurs débutants à cause de sa facilité d’usage et son aptitude à souder différents matériaux : inox, fonte et acier, ce, en deux ou dix minutes à peine. Par contre, il n’est pas indiqué pour assembler du cuivre ni de l’aluminium.

Le poste à souder MMA Inverter

C’est également le cas pour l’appareil MMA Inverter qui est léger et facile d’usage. Il est aussi fait pour divers types de travaux de soudure et peut traiter différents matériaux. Avec, on peut souder entre autres des pièces métalliques de deux à dix millimètres d’épaisseur, la performance du matériel convenant bien à la solidité des matériaux. Aussi, son utilisateur doit le régler de sorte qu’il ne fonde pas trop le support au risque de le percer. Dans le sens contraire, si la puissance fournie est insuffisante, la baguette risque de couler sur le matériau. Il convient alors de tourner le bouton potentiomètre pour obtenir la puissance nécessaire suivant la densité de la pièce métallique. Il n’y aura pas d’étincelle ni de coulée de métal d’apport, mais un parfait résultat.

L’appareil MIG

L’appareil MIG qui s’utilise avec du Metal Inert Gas convient bien également à un bricoleur débutant en soudure. Le matériel combine le gaz et le courant électrique, ce qui le rend capable de créer automatiquement du court-circuit. Aussi, il est capable de garder la tension idéale durant chacune des opérations. Le soudeur débutant peut le choisir lorsqu’il doit faire des soudures régulièrement, le matériel disposant déjà d’une bobine de fil appelé plein ou massif en inox ou en acier cuivré. Il permet d’effectuer le travail avec un apport de gaz neutre ou actif, conçu pour éviter à la soudure de se rouiller. Il en est ainsi pour les soudures d’alliages légers comme le cuivre, l’inox ou l’acier. Pour les métaux plus lourds comme l’acier au carbone, il faut une soudure MAG ou Metal Active Gas.

L’appareil MIG MAG, fait pour la soudure semi-automatique

Le poste à souder MIG MAG, dédié à la soudure semi-automatique est également fait pour un débutant en soudure au cas où il a d’assez nombreux travaux de soudure à faire. Celui-ci dispose effectivement d’un fil fourré qui se défait régulièrement via une torche, ce, suivant une vitesse préréglée. Ce fil fourré contient à l’intérieur un flux qui règle sa fusion pendant la soudure, même sans gaz. Il remplace en fait l’électrode et rend plus aisé l’assemblage des morceaux de métal. La profondeur de sa fusion dépend de la rapidité à laquelle le fil se déroule, de même de la puissance réglée.

Le poste à souder TIG

Au cas où il a besoin de faire des soudures de très haute et fine qualité, le soudeur débutant peut aussi opter pour un matériel à souder TIG ou Tungstène Inerte Gas. Il peut entre- autres assembler des tôles en acier ou des fins tubes en inox avec ce modèle. En effet, ce matériel peut souder différents matériaux comme l’aluminium, le cuivre, l’acier et autres. Il peut également être utilisé à la maison ou en atelier, les néophytes en soudure et les professionnels dans le domaine peuvent tous s’en servir. Comme son nom l’indique, il fonctionne avec une électrode en Tungstène et du gaz inerte.

A lire également